Rechercher
  • Cédric Bonnot Coach PNL

Et si votre miroir se moquait de vous !

Mis à jour : 30 nov. 2020




Le miroir moqueur.


Il est beau, il est grand et magnifiquement orné. Tant de monde le sollicite mais il ne peut s'empêcher de se moquer de vous, qui est il? Il est le miroir moqueur.


Si vous vouliez vous y mirer il vous cacherait votre reflet et ne vous renverrait qu'un bruit étrange, si vous vouliez vous y admirez, il ne vous offrirait qu’une musique de piano désaccordé…. Sans vous tenir devant il vous reflèterait alors la plus belle image de vous et aussitôt en face la ferait disparaitre à nouveau.


Au loin vous pourriez l'entendre rire, se moquer de vous, de tout et tout le temps… pour son propre plaisir.


Un jour, une fleur qui avait besoin de se voir s'installa devant lui et chercha son reflet. Au bout d'un instant elle s'aperçu qu'elle ne se voyait pas:


« Quel miroir étrange» pensa-t-elle, «je me tiens juste devant mais aucun reflet n'apparait! »

C'est alors que le miroir lui parla:

« Que veux tu voir chère fleur? »


Étonnée d'entendre un miroir parler, elle prit peur, mais ce mystère poussa sa curiosité et elle décida de lui répondre:

« Je veux me voir moi que diable! ».


Le miroir se mit à rire aux éclats et lui répondit :

« Pourquoi mens-tu chère fleur?

- Mais je ne mens pas, je n'ai jamais menti, et je ne vais pas commencer à mentir à un miroir qui de surcroît parle et se moque de moi! »


Le miroir l’informa:

« Excuse-moi chère fleur, mais je suis le miroir moqueur et ce que je sais faire c'est me moquer de quiconque a besoin de se voir »


Contrariée la fleur pensa qu'elle devenait folle, comment était-ce possible qu'elle parla à un miroir, et qu'un simple objet refusait de faire ce pourquoi il était destiné. Elle avait tant besoin de se voir. Elle s’assit et soupira. La voyant attristée le miroir s'adressa à elle:

« Tu parais triste chère fleur, je me suis moqué de toi, je t'ai volé ton reflet, est ce

la raison de ta mélancolie?

- Oui!!! J'ai tant besoin de me voir!

- Mais je le sais très bien chère fleur que tu as besoin de te voir, je suis un miroir, toutes les personnes qui se tiennent devant moi ne me demandent que cela: leur reflet! Alors comme je suis moqueur je le leur vole et à la place je leur parle, je leur joue de la musique, et tel est mon plaisir!

- Tu es bien cruel Miroir! Tu n'as pas le droit de me voler mon reflet, rend le moi! J’en ai besoin! Je n'ai pas besoin de tes paroles ni d’aucunes autres de tes sornettes, tu es un miroir et tu dois faire ce pourquoi on tu existes!

- Cruel? Faire ce pourquoi j’existe? Merci de tout cœur chère fleur, je te comprends. Sache que si je me moque de toi c'est parce que j’ai un cœur, et comme je t’estime je ne peux pas te donner ce dont tu as besoin...

- Parfait! Ce n'est pas important, j'irais me voir ailleurs, il y a tant d’autres miroirs.

- Impossible je t'ai volé ton reflet, il n'existe plus aucun moyen pour toi de te voir! C'est tellement drôle!

- Mais tu es vraiment horrible miroir! comment me verrais je désormais?

- Tu n'as qu'une seule manière de te voir à présent chère fleur, tu devras te voir dans

le regard des autres. Un jour peut être que tu trouveras ce que tu as besoin de voir,

ou peut-être trouveras tu ce qu’est le besoin… ou bien encore retrouveras tu la

vision! Mais ce qu'il y a de plus probable, c'est que tu ne trouveras rien du tout, ah ah ah!!! Quand ce jour viendra, tu me conteras ton aventure, il se peut alors que je te rende ton reflet, si et seulement si ton récit ne me donne plus envie de me moquer de toi! »


La fleur était désorientée, perdue, souffrait de ce qui venait de lui arriver. Elle avait tant besoin de se voir. Mais comment allait elle pouvoir se voir dans le regard des autres sans être gênée, sans avoir peur de se montrer?


Son corps portait les traces de ses combats de fleur, des pétales lui manquaient, son nectar n’était plus le même qu’aux printemps joyeux, son parfum s’était évaporé au gré des vents et des orages. Elle se demandait dans quels yeux pourrait-elle assouvir son besoin de se voir. Se voir pour savoir, se voir pour se sentir en vie, se voir pour croire à nouveau… Épuisée de ce questionnement elle partit et chercha.